logo

Risques : le Plan Communal de Sauvegarde

La commune de MER est exposée à plusieurs risques d’origine naturelle ou technologique.

Le plan communal de sauvegarde doit permettre d’organiser efficacement les services face à une situation d’urgence, à une crise pouvant affecter la population et ses biens.

Les principaux aléas connus et recensés sont au nombre de 5, il s’agit :

1) du risque d’inondation lié à la Loire,

2) du risque des transports de matières dangereuses sur la route départementale 2152, sur l’autoroute Al0, par voie ferrée ainsi que par Gazoduc.

3) du risque lié aux activités industrielles situées en zone d’activités,

4) du risque nucléaire lié à la proximité de la centrale nucléaire de St Laurent des Eaux,

5) du risque météorologique

Le Plan Communal de Sauvegarde regroupe l’ensemble des documents de compétence communale contribuant à l’information préventive et à la protection de la population.

Il détermine, en fonction des risques connus, les mesures immédiates de sauvegarde et de protection des personnes, fixe l’organisation nécessaire à la diffusion de l’alerte et des consignes de sécurité, recense les moyens disponibles et définit la mise en œuvre des mesures d’accompagnement et de soutien de la population. Il peut désigner l’adjoint au maire ou le conseiller municipal chargé des questions de sécurité civile. Il doit être compatible avec les plans d’organisation des secours[ ..] Il est obligatoire dans les communes dotées d’un plan de prévention des risques naturels prévisibles approuvé ou comprises dans le champ d’application d’un plan particulier d’intervention.

Le Plan Communal de Sauvegarde est arrêté par le maire de la commune [ ..] La mise en œuvre du Plan Communal de Sauvegarde [ ..] relève de chaque maire sur le territoire de sa commune [ ..] »

Le PCS est une organisation et un outil de planification qui doit permettre à la commune de se préparer et à faire face à une situation d’urgence, à une crise pouvant affecter sa population et ses biens

Le PCS définit ainsi la commune comme le « maillon essentiel de l’organisation générale de la sécurité civile.